L’école de la vie et de l’exil





« Chatô Solidaire et Sans Frontières » est né au lendemain de la découverte du corps d'Alan Kurdi, 3 ans, réfugié syrien mort noyé en fuyant la guerre en septembre 2015. La communauté du lycée Chateaubriand de Rennes s'est organisée pour aider les réfugié·es, y compris en animant des ateliers de conversation en français. Voici un témoignage d'élèves bénévoles.




Les ateliers répondent aux besoins de personnes allophones, réfugié·es ou demandeuses d’asile désireuses de s'intégrer. Cela demande de l'organisation pour assurer un suivi en fonction de ses propres disponibilités, mais aussi en raisonnant en équipe pour mieux accompagner. Le premier défi est de réunir trois fois par semaine assez de volontaires élèves et enseignant·es, pour une vingtaine d'apprenant·es maximum.


Il faut également s'adapter aux difficultés d’apprentissage de notre langue : avant même de raisonner en termes de contenu, il s'agit de communiquer et se faire comprendre, malgré le manque de maîtrise de la langue et les différences culturelles. Certain·es apprenant·es ont été très peu scolarisé·es, ce qui demande une réelle adaptation de la part des bénévoles.


Mais quelle motivation ! L’envie d’apprendre et la bienveillance permettent de trouver des clés pour acquérir des repères : en tissant des relations dans la continuité, on réussit à les faire progresser. La richesse de ces ateliers naît de la rencontre de cultures et d'histoires différentes. Pour les personnes isolées, les ateliers permettent de se sociabiliser, d'échanger, de parler. Les conversations tournent naturellement autour des expériences de chacun·e, et celles liées au parcours migratoire sont douloureuses. Les bénévoles se trouvent parfois dans une position d'écoute, où les histoires vécues se racontent à demi-mot, et où les questions restent prudentes. L'atelier devient alors en apprentissage humain, ouvrant les esprits et faisant voir le monde autrement.


Voilà ce qui anime ces ateliers interculturels : une rencontre agréable entre personnes motivées et volontaires, où le contact régulier facilite les progrès dans l'apprentissage.



L’équipe de Chatô Solidaire et Sans Frontières