L’anomalie sacrée : un livre étrange




Le prix Goncourt récompense un roman écrit en français parmi les publications de l’année en cours. Après Marcel Proust, Simone de Beauvoir, ou encore Michel Houellebecq, c’est au tour de L’Anomalie de Hervé Le Tellier de recevoir le fameux prix. Depuis, numéro 1 des ventes, au 4 janvier 2020, avec 820’000 exemplaires selon le journal Libération, ce roman reste un livre du moment. L’Anomalie mérite-t-il tant d’éloges ? Analyse d’un Goncourt.


Tout d’abord, l’Anomalie s’éloigne des sentiers battus en proposant une œuvre de science-fiction qui s’inscrit en plein dans l’actualité. Loin des sabres lasers et des galaxies lointaines, Hervé Le Tellier met en plume l’atterrissage inattendu d’un avion en mars 2021, une année marquée par la réélection de Trump et le réchauffement climatique.


De plus, le roman happe par une enquête savoureuse pour expliquer cette Anomalie. Bien que l’auteur prenne son temps pour arriver au cœur du sujet, on sent, dès les premiers chapitres, se dessiner d’une main de maître l’intrigue, dont le vol Paris-New York est le nœud. Malgré une dizaine de personnages à la narration, L’Anomalie est une lecture simple et captivante à la fois.


Enfin, l’auteur mélange les jeux de langues pour nous offrir un style original. Hervé Le Tellier est le président de l’Oulipo, un groupe composé d’une quarantaine de membres depuis sa création en 1960. Comme expliqué sur leur site, l’Oulipo invente des contraintes pour dégager de nouvelles possibilités. Hervé Le Tellier, lui, imite pour chaque personnage un style d’écriture propre à un genre littéraire : celui du thriller, du roman d’amour, du roman noir, du récit introspectif, etc. Ce sont donc des contraintes qui, rassemblées, produisent un roman aux couleurs atypiques et drôles.


Vous l’aurez compris, que ce soit pour son intrigue, son univers ou son style L’Anomalie est un bouquin étrange, qui ne laisse pas indifférent. En somme, Hervé Le Tellier offre la vision d’un futur drôle et original en temps d’apocalypse.



Florent Zittoun