Le musée d’Orsay : Les arts de la vie





Durant les vacances, je suis montée à Paris et j’y ai découvert de nouveaux quartiers ainsi que de nouveaux musées dont le très beau Musée d’Orsay. Il fut pendant longtemps et pour beaucoup une ancienne gare. Depuis 1986, cette gare est devenue ce musée où l’on découvre de très belles références artistiques.


On y retrouve les plus grands : Monet avec les « nymphéas bleus », Degas et « la petite danseuse », ainsi que Cézanne, Gauguin, Renoir et le « Bal du moulin de la galette » mais également Pissaro et Seurat. Courbet avec « L’origine du monde » fait monter le rouge au visage, Caillebotte nous montre les toits parisiens sous la neige et Manet nous représente un galant « Déjeuner sur l’herbe ».


Du rez-de-chaussée au cinquième étage, où l’on retrouve des esquisses de Toulouse Lautrec placées devant l’horloge extérieure du musée et sa vue parisienne à couper le souffle, en suivant le chemin, on tombe très vite sur « La nuit étoilée » de Van Gogh ainsi que son portrait. Ce lieu est une véritable ode à la poésie, propice à la réflexion et à l’imagination. Chacun d’entre nous peut s’y retrouver, suivant ses choix et ses préférences. Tout le monde y trouve sa propre émotion.


J’ai adoré traverser ses ailes, marcher devant ses toiles aussi belles que colorées, les coups de pinceau tantôt secs et tantôt doux. Orsay nous partage ses arts, de la sculpture au cinéma, de la peinture à l’architecture. Il nous fait voyager, suivant l’histoire de ces différentes œuvres. On y voit même la statue de la liberté. Cette visite représente un arrêt temporel, une rencontre parfaite entre histoire, sensations, émotions et arts.


Louise Bénétreau