Les préjugés jugés





Tout le monde a des préjugés, tous les jours, tout le temps. Mais personne ne le reconnaît ni ne l'admet. Je viens vous parler de nos attitudes habituelles et vous expliquer l’envers du décor, parler des choses que je vois et comme je les vois. Désolé, si certains mots vous choquent, mais ce sont ceux qui me passent par la tête, ce sont ceux que j’utilise : je ne tricherai pas avec vous !



“ Putain, encore un schlag (personne qui traine dans la rue et boit de l’alcool) ! Dès que j’l’ai vu, j’me suis dit qu’il doit être bourré et puer l’alcool. ”


J’passe de l’autre côté du trottoir parce qu’il peut me demander du bif(argent) ou m’dire de la merde. Il m’demande “ Pièce, argent, s’il vous plaît ? “, j’lui réponds “ j’ai pas d’argent pour toi “ et j’trace ma route. J’pense que si j’étais énervé, j’l’aurai envoyer chier et si j’suis tranquille bah j’lui réponds poliment. Là ça passe.


Là, j’suis en ville, j’vois trois meufs (filles) qui me regardent. J’espère qu’elles me trouvent pas sale parce que j’suis tout dégueulasse, putain ! Oh, nan, elles rigolent, j’espère c’pas de moi. Oh nan, c’moi qu’elles regardent, elle se foutent de ma gueule à cause de mon style, j’pense ou ça s’trouve c’est ma tête putain je sais pas, en plus je pue ! j’ai la haine j’suis con, j’aurai dû leur dire “ y’a quoi ” mais j’ai pas osé leur parler à ces connasses.


Putain, quand ces meufs se sont foutues de ma gueule, j’ai pensé que c’étaient des salopes. Mais en vrai, le même matin, j'ai fait la même avec le schlag. J’l’ai jugé sans le connaître, comme les filles m’ont jugé sans me connaître. Est-ce que ça fait de moi un connard ? Oui, parce que ça se fait pas de juger quelqu’un sans le connaître, c’est méchant, mais tout le monde le fait, en plus, c’est involontaire. Ça vient d’où les préjugés ?c’est bizarre que ça vienne comme ça dès qu’on voit quelqu’un qui est différent.





On peut analyser le comportement des personnages du témoignage. Il y a une contradiction entre l’attitude du jugeur et l’attitude du jugé. Dans les deux cas, les individus sont jugés sans avoir d’informations préalables. Est-ce que les personnes qui ont des préjugés sont des mauvaises personnes ? D’un côté, juger les gens n’est pas moral. De l’autre, les préjugés sont instinctifs. D’où viennent les préjugés ? Pourquoi apparaissent-ils face à la différence ?


Un préjugé, c’est un jugement sur quelqu’un ou quelque chose qui est formé à l’avance sur un point précis de son identité. Un préjugé peut être positif ou négatif. Les préjugés se constituent à travers l’histoire et les relations socio-culturelles. Par exemple, les femmes sont la cible de nombreux préjugés. Elles sont chiantes, faibles, bêtes ou à l’inverse douées en mathématiques, intuitives, maternelles… On peut se demander d’où viennent ces préjugés sur les femmes ? D’abord dans la Bible, Ève est une tentatrice qui donne la pomme à Adam et qui les fait expulser du paradis.


Dans les textes religieux, les exemples sont nombreux. Darwin nous explique que la nature a destiné la femme à la maternité et donc à un comportement maternel naturel. On peut également citer, dans la pop-culture le film Scarface où le trio féminin de la femme, la mère et la sœur qui véhiculent chacun des préjugés différents. Les préjugés se sont donc construits à travers l’histoire et la culture, mais souvent de manière identique dans les sociétés : Les gens ne véhiculent pas tous les mêmes préjugés, mais tous ont.Ils font désormais partie de nos habitudes de vie et ont des conséquences sur le monde dans lequel on vit… Avec ça, on n’est pas sorti du sable !


Enzo Meça